C’est en évoquant le charnel, la mémoire et le perceptible par la matière que je revisite notre rapport sensitif au monde.