18 680 heures

Installation
87 po. x 45 po. x 48 po. 
Bois de charpente recyclé, porcelaine et images d'archives numérisées
2020

Dans une approche documentaire, l’installation 18 680 heures rassemble les 29 résidences construites et rénovées entre 1952 et 1992 par mon grand-père, Réal Dagenais, né en 1936. 

 

Clouées à des charpentes de bois, les archives photographiques des années ’90 transférées sur des plaques de porcelaine façonnées nous renseigne sur l’époque et le contexte, comme le ferait une archive. Entre bungalows et logements locatifs, ces constructions appellent à la réalité ouvrière de classe moyenne d’une certaine époque dans les régions de Saint-Jérôme et Shawbridge. 

 

Évoquant le banal d’un balayement de l’œil, il ne suffit que de se poser pour écouter les histoires qu’elles racontent. Cette installation propose un voyage temporel aux histoires tendres, anecdotiques aussi bien que cocasses.  

 

Dans une ambiance familière, un enregistrement sonore expose l’essence de ces résidences : des maisons qui renferment leurs propres histoires. 

 

18 680 heures est une estimation du temps consacré par Réal Dagenais à la construction de ces maisons.